En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

Honoré Philippe, Le fort de Cernex

LE FORT


Juste en haut de ma maison natale se trouve une grosse maison forte très ancienne que l'on appelle" Le Fort". C'était une dépendance du château A la fin du siècle il n'y avait pas de tout-à-l'égout. Depuis le haut de Cernex, une grande rigole qui longeait les murs collectait l'eau jusqu'au centre du fort, pour alimenter un grand bassin. Cela servait à une petite tannerie. Là, macéraient des écorces de chêne pour en extraire le tanin nécessaire à la fabrication du cuir.

Je voudrais signaler qu'au-dessus de l'entrée sud il existe deux grosses pierres carrées avec des trous ronds à l'intérieur, ce qui laisse supposer un système de treuil à bascule avec contrepoids, peut-être manœuvré de l'intérieur. On pourrait penser qu'il y avait là un petit pont levis.

Je dis "Peut-être".

{highslide float=left type="img" url="histoire/20eme/maison_forte_cernex_0664.jpg" width=200 captionText='Photo Michel Weinstoerffer 2004}{/highslide} Je me souviens de la famille Dunand, une vieille famille de Cernex surnommée "Les Rolliots", qui habitait le fort. Lui était cordonnier.


Joseph dit "Joset" et Julie Dunand décédés. Ce sont M. et Mme Bourrel de Grenoble qui ont entrepris de restaurer cette magnifique bâtisse. Ils ont travaillé de leurs mains. A l'intérieur ils ont démoli à eux deux de grands murs d'une épaisseur de plus de un mètre cinquante. Aujourd'hui c'est une splendide maison. Malheureusement M. Bourrel est décédé, mais sa femme et ses enfants restent à Cernex.

{highslide float=left type="img" url="histoire/20eme/Honore_philippe.jpg" width=200 captionText='Honore Philippe' } {/highslide}

Traité et publié le 4 février 2005 par Michel Weinstoerffer