En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

1830, Gaspard Philippe et Jean Louis Christin disent  qu'ils ont déjà fait chacun deux corvées avec leurs bœufs et chariots pour la construction du presbytère

{highslide float=left type="img" url="histoire/19eme/1830_corvees-1.jpg" width=200 captionText='1830, Gaspard Philippe et Jean Louis Christin ' } {/highslide} {highslide float=left type="img" url="histoire/19eme/1830_corvees-2.jpg" width=200 captionText='1830, Gaspard Philippe et Jean Louis Christin ' } {/highslide}

A Monsieur l'Intendant de la province de Carouge

Supplient humblement Gaspard Philippe et Jean Louis Christin demeurant à Cernex et disent.

Que pour la construction du presbytère de la commune les particuliers concourent par corvées, aux transports des matériaux avec chariots et attelage, les suppléants et ont déjà fait chacun deux ... avec leurs bœufs et chariots, le syndic les a invité à continuer cet ouvrage, à qui ils se sont exécutés, parce que la majorité n'y avait pas concouru, tel que 1° Jean Gruaz, 2° François Saxod, 3°Etienne Philippe propriétaires avec bœufs, par suite de ce refus, il leur a déclaré qu'ils étaient logés, ils ne croyaient pas que pouvoir lui soit accordé, aucune note à cet égard n'ayant été approuvé par votre bureau, mais même dans l'hypothèse de l'accomplissement ce confirmait, les suppléants ne peuvent être contraints à encourir de nouveau aux corvées ..., tant que la généralité des habitants ne se trouvent pas dans le même cas, en conséquence ils .............

Crédit documentaire archives de la Mairie de Cernex,cahier de 1829 à 1840, publié le 21 mars 2005 par Michel Weinstoerffer

 

Galerie XIXe siècle